Cette semaine dans votre cinéma....

Mardi 28 février 21:00

Manchester by the sea VOST

Mercredi 01 mars 11:00

Le conte des Sables d'Or

Mercredi 01 mars 16:00

La Grande course au fromage

Mercredi 01 mars 18:00

La vallée des loups

Manchester by the sea

Réalisation : K. Lonergan

(Américain - drame - 2h18)

Avec Casey Affleck, Michelle Williams, Kyle Chandler

source Coté Cinéma

A la mort de son grand frère Lee doit retourner dans son village natal où il est désigné tuteur de son neveu adolescent. Un voyage dans le passé commence : Lee revient sur les lieux de la tragédie qui a détruit sa vie et l’a lesté à jamais d’un sentiment de culpabilité.

Au-delà de son ancrage réaliste ce film est un conte, «à la fois rugueux et lyrique, ouvert sur le seul horizon que méritent tous ces personnages fracassés : la consolation», Télérama.

Le conte des Sables d'Or

Réalisation : Samuel et Frédéric Guillaume

(Suisse - 0h45)

source Coté Cinéma

La vie est douce dans la ville de Bourg-Joyeux, jusqu’au jour où des Yeux envahissent la cité. Ces intrus rendent bientôt la ville invivable malgré les efforts d’une armée de spécialistes qui tentent de les contenir sous de lourdes plaques de fonte. En dernier recours, les Reines ordonnent qu’un équipage de volontaires se mettent en quête du mythique Sable d’Or qui aurait la particularité de fermer à tout jamais les Yeux. Lors d’un voyage aux nombreux rebondissements, les marins traversent de multiples épreuves qui les font grandir. Petit à petit, ils se rendent compte que l’estime de soi et la confiance sont des armes bien plus fortes que tout le sable du monde.

UN CONTE FANTASTIQUE SUR L’IMAGE DE SOI ET LA BEAUTE DE L’INCONNU

En compagnie des 143 élèves (de 4 à 18 ans) en situation de handicap du Home-Ecole Romand, Fondation les Buissonnets à Fribourg, les réalisateurs Sam & Fred Guillaume (La nuit de l’Ours, Jolieville, Max & Co,…) ont réalisé un film au terme d’une démarche d’une durée de deux ans durant laquelle toute l’école a été impliquée.

UN PROCESSUS DE CREATION PARTICIPATIF, LA RENCONTRE DU CINEMA ET DE L’EDUCATION SPECIALISEE.

Le Conte des Sables d’Or est un projet de film ancré dans la société. A travers un processus participatif de création, il propose un autre regard sur les enfants et adolescents en situation de handicap, à la fois sujets et acteurs de ce projet.
Partant d’une trame narrative issue de séances de brainstorming avec les enseignants et les éducateurs de l’institution, les réalisateurs ont imaginé un scénario. Les élèves ont ensuite interprété ce scénario à leur manière lors d’ateliers d’expression en classe. Les proposition des enfants, qu’elles soient dessinées, parlées, mimées, jouées ou modelées ont servi à définir l’univers visuel du film et à enrichir la trame narrative.
Ce sont aussi eux qui jouent dans le film, non pas dans leur environnement habituel, mais dans les univers qu’ils ont imaginés. La technologie actuelle permet de construire un monde à leur image à partir de maquettes, de dessins, de prises de vues réelles et d’images de synthèse.
Des ateliers musique et bruitages ont été menés avec les élèves, générant une très riche matière de base pour la colonne sonore du film.
Les héros de cette fable sont des enfants et des adolescents, construisant et jouant leur histoire, encadrés par des équipes éducatives et guidés par des professionnels du cinéma.

La Grande course au fromage

Réalisation : Rasmus A. Siversten

( // Norvège // 2016 // 1h18)

source Coté Cinéma

Solan veut participer à la grande course au Fromage qui opposera son village au village voisin et ainsi montrer à tous qu’il est un vrai champion. En secret, il parie même la maison qu’il partage avec Féodor, l’inventeur génial et Ludvig, le Hérisson timide. Solan et ses amis vont vite découvrir qu’ils auront à affronter de nombreux obstacles et adversaires de taille lors de cette grande aventure ! Pour remporter la course et sauver leur maison, ils vont braver montagnes, lacs gelés et précipices avec un fromage géant.

La Grande course au fromage est adapté de l’univers de l’auteur et illustrateur Kjell Aukrust (1920-2002). Comme la plupart des enfants norvégiens, Rasmus A. Sivertsen connaissait déjà bien les personnages de Solan, Ludvig et Feodor. « Solan, Ludvig et Feodor font partie intégrante de notre culture populaire. Ils sont même considérés comme un reflet fidèle de la personnalité norvégienne », confie le metteur en scène. Nous avions présenté De la neige pour Noël, avec les mêmes personnages, lors de Cinémino en 2015.

La vallée des loups

Réalisation : Jean-Michel Bertrand

(France - 1h30)

Film Jeune Public

source Coté Cinéma

Il existe encore aujourd’hui en France des territoires secrets. Ce film est une quête personnelle, l’histoire d’un pari fou tenté par un passionné rêveur, un anti héros capable de briser toutes les barrières pour parvenir à son but : rencontrer des loups sauvages dans leur milieu naturel. Après trois années passées sur le terrain à bivouaquer en pleine nature par n’importe quel temps, le réalisateur parvient à remonter la piste des loups. Petit à petit, il observe, se rapproche et finit par se faire accepter par la meute. Contre toute attente les prédateurs magnifiques offrent alors un peu de leur intimité à ce drôle de personnage. Mais le film pose aussi la question des limites de cette intimité.

Le retour de Jean-Michel Bertrand dans cinémino... pour notre plus grand plaisir